le secret de la distribution des cartes...

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  1

l'ordre et le désordre

viator
Administrateur

Voir son profil

Activité : 1 / 5
Viator
179 messages postés


Posté le : 05/01/2011 à 00:04 (Lu 2499 fois)

Lors de notre premier voyage, les cartes furent distribuées par ordre alphabétique. Y avait-il une raison cachée derrière cet ordre conventionnel ? Plus généralement, ce qui arrive a-t-il un sens ? Une Providence planifie-t-elle le déroulement des événements, et organise-t-elle le cours de ce qui arrive ?

Pas d'ordre a priori, pas de sens, pas en tout cas que je puisse prévoir. L'ordre alphabétique ne fut que pure contingence. "Les voies de Dieu sont impénétrables" : l'ordre et le sens se remarquent seulement après coup, et les desseins de la Providence se lisent a posteriori, une fois que les événements se sont produits. Si tout est nécessaire - ce qui est, en effet, ne peut pas ne pas être -, rien n'est prévisible.

C'est à cette lecture, à cette reconstitution du sens que je te convie ici. Les secrets de la distribution des cartes se sont révélés au moment même de cette distribution. Il furent donnés, mois après mois, par la lune noire.

Les voici donc, dans l'ordre de leur premier dévoilement, depuis le A, et jusqu'au Z.




- Lorsque tu te seras immergé dans l'Amor fati,
tu trouveras la carte du Bonheur.

...........................................................

- Une fois que tu seras passé par le Bonheur, tu atteindras le Couple.
Parfois, ce sera l'inverse. Mais pas toujours...
Les cartes sont rarement distribuées dans le bon ordre.

...........................................................

- Après le Couple viendra l'Enfant. Mais entre le C et le E,
comme entre toutes choses, toutes idées, tous événements,
il y a Dieu.

Certaines cartes sont mystérieuses, pas vraiment comme les autres, et le jeu, tu auras l'occasion de t'en rendre compte, est passablement dépareillé. En fait, D n'est pas spécialement après C. D est partout, et nulle part. D est une carte qui n'existe pas (je ne parle pas nécessairement de ce qu'elle représente). Disons que le D est entre les cartes. Ou bien encore, le D est l'envers de chacune des cartes.

...........................................................

- Après le Couple viendra l'Enfant.
...Mais toujours une lettre, une case qui les sépare.

.............................................................

- L'Enfant , ou l'Espérance.
Ensuite, c'est logique, viendra la Foi.

La Foi, l'Espérance et l'Amour. Ces trois vertu "théologales" sont trois cartes qui apparaissent ici dans un ordre différent

.............................................................

- La septième carte, ce sera le Gourou.
Le voyageur a déjà la Foi. Aurait-il également un maître ?

..............................................................

- Le Gourou indique l'Homme,
rien que l'Homme

..............................................................

- Puis l'Homme se fera Ange.
Mais l'Ange, ô Icare !, lui aussi a ses propres limites...

...............................................................

- Le dix, ce sera la carte du Joker,
"La roue de fortune" du Tarot, la chance d'Icare.

...............................................................

- Le Joker, c'est la bonne carte
...qu'il faut sortir au bon moment : le Kairós.

..............................................................

- La bonne carte, au bon moment.
L'art du Kairós, c'est la Liberté même.

..............................................................

- Tout au bout du chemin de la Liberté, il y a la carte sans nom.
Comme au Tarot, cette treizième carte sera la Mort.

...............................................................

- Après être passé par la Mort, tu trouveras le point fixe,
celui que recherchent tous les voyageurs,
celui sur lequel ils s'accordent tous.
Tu trouveras le Nord.

Irruption de la transcendance au sein de l'universelle immanence... L'ensemble du jeu serait-il soudain menacé ? Il le sera plus encore, peut-être, avec notre prochaine carte...

...............................................................

- Tu trouveras le Nord, et tu le perdras.
Comme dans tout jeu, il y aura dans ton voyage la case de la prison,
la définitive oubliette, l'Ornière.

................................................................

- Bientôt - par quel miracle ?... - du fond de l'Ornière,
tu te retrouveras en plein ciel,
sur une drôle de Planète.

...............................................................

- En orbite autour de la Planète, tu plongeras sur la grande ville.
Mais auparavant, passe un tour sur la Question.

................................................................


- Après avoir bien médité sur la Question,
reprends ton voyage, et entre dans Rome.

.................................................................

- Tu es sorti de Rome,
mais tu n'en as pas encore fini avec la Souffrance.

.................................................................

- La Souffrance consommée, la vingtième carte sera,
comme au Tarot, l'apothéose du Temps.

.................................................................

- Le Temps se concentre sur l'instant,
et le voyage te ramène ici même :
salut à toi, Ulysse !

..................................................................

- Ulysse est revenu chez lui ;
bientôt la Vierge l'emportera au-delà de lui-même.

..................................................................

- Entre la Vierge et la femme,
comme entre deux cases contiguës d'un jeu,
il y a parfois un long chemin :
monte alors dans le Wagon !

..................................................................

- Le Wagon t'emportera jusqu'à la femme :
bonjour, adieu, Xanthippe,
début et fin de toute aventure humaine !

...................................................................

- Après Xanthippe, le Yo-yo, perpétuel aller-retour.

Avais-tu remarqué combien l'ordre des cartes était capricieux ?..

...................................................................

- Comme un Yo-yo qui s'immobilise, frémissant de vie intérieure,
la parole du Zoon logikón se concentre sur elle-même.
Bientôt la plénitude du silence !

...................................................................

… La parole est retournée au silence.
Mais du silence resurgit la parole.
La boucle est bouclée, les cartes sont toutes entre tes mains,

le voyage vient juste de commencer !



Pages:  1

Statistiques - Forum Aztek